Terre d’Asile Tunisie a lancé une initiative pour soutenir des productions journalistiques qui abordent la question de la migration en Tunisie. Cette action cible différentes formes de médias, tunisiens ou communautaires, classiques et alternatifs, ainsi que plusieurs types de productions, telles que la production d’un article, la création d’une rubrique ou d’une tribune, la réalisation d’un reportage photo ou vidéo, un sujet radio, un podcast… En effet, cet appui  financier et technique s’inscrit dans l’optique de soutenir les efforts des medias afin de produire une information de qualité, équilibrée et accessible à tou.te.s. Cette action découle de constats relatifs au fait que la couverture médiatique dans le domaine humain et social n’est pas toujours juste et complète et pas suffisamment soutenue, ce qui amène parfois à communiquer sur des actualités et diffuser des informations de manière erronée, peu contextualisé et approximatives.

 

Bleu et Marron Offre dEmploi Poste Vacant Petite Annonce Publication Facebook

 

Suite à une évaluation d’un panel de jury, 3 projets ont été retenus parmi les 23 candidatures reçues : une émission de radio (Radio Essaida FM), un podcast (IIDebate/Drabzeen Media Academy) et un article (La Presse). Plusieurs critères ont guidé cette sélection à savoir : la pertinence du sujet, l’expérience du journaliste sur la thématique migratoire, la faisabilité du projet, les impacts et la valeur ajoutée, l’originalité et l’innovation du sujet… Les candidat.e.s retenu.e.s ont pu développer leur projet tout au long du mois de septembre, tout en étant suivi.e.s et accompagné.e.s par Terre d’Asile Tunisie. En effet, des réunions de lancement ont eu lieu afin de s’approfondir sur l’idée du projet et de la thématique à traiter tout en profitant de l’expérience de TAT dans ce domaine et de ses contacts dont le/les journalistes sélectionnés ont pu profiter.

Ce soutien financier et technique vient complémenter une série d’actions lancées par TAT avec et pour les médias dans l’objectif de contribuer à l’amélioration de la couverture journalistique informative qui traite de la migration, ce sujet généralement polémique dans la société actuelle, difficilement abordé de façon neutre, objective et correcte. Commençant par une rencontre-débat intitulée « Discours médiatique VS réalités des personnes migrantes en Tunisie : quel traitement de la question par les médias tunisiens et communautaires ? », suivie par une session de formation sur le « Traitement médiatique de la migration en Tunisie », plusieurs représentants de différents médias (publiques, associatifs, indépendants, alternatifs, responsables de communication au sein de différentes entités associatives), tunisiens et communautaires, ont participé à ces activités orientées vers une approche participative et pratique. En parallèle aux soutiens aux productions journalistiques, la session de formation a été aussi l’occasion pour rédiger des articles à publier suite au travail en groupes. Dans l'optique de développer le réseau des journalistes et de faciliter leur accès à l'information, une plateforme Drive a été créée et partagée avec le réseau qui sera animée au fur et au mesure par les deux parties. 

 

122461765 3630726630284875 1804077270600295921 n

Capture

 

Terre d’Asile Tunisie se félicite avec les porteurs de ces projets : 

  • Emission radio « حديث الهجرة» réalisée par Radio Essaida FM

« Accès à la santé pour les migrants en Tunisie » est le thème choisi par Mr Bassem Souissi pour l’émission soutenue par Terre d’Asile Tunisie. Co-animée avec Mme Patricia Gnahoré, « حديث الهجرة » est une émission mensuelle ayant comme principe de créer un espace de discussion entre les différents acteurs impliqués dans le domaine migratoire en Tunisie et ayant comme objectifs : faire connaître les services d’assistance disponibles pour les migrant.e.s, informer et conseiller les migrant.e.s potentiel.le.s sur les risques et les réalités complexes de la migration irrégulière… Cette émission passe sur la radio Essaida FM, une radio portant sur les droits de l'Homme lancée par l’Institut Arabe des Droits de l’Homme (IADH) qui propose des réflexions ou des actions à visée citoyenne.

Pour discuter de l’Accès à la santé pour les migrants avec un focus sur la pandémie covid19 et la vaccination, trois invités étaient présents : Mme Michela Castiello d’Antonio, coordinatrice du pôle développement de Terre d’Asile Tunisie, Mr Yassine Balklouti, président de l’association Ifriqiya‎ et Mme Dinaba, vice-présidente de l'association des Sénégalais en Tunisie. L’émission passe en arabe et en français avec des sous-titres pour permettre à une cible francophone et arabophone de suivre les débats.

Lien – partie 1 : https://fb.watch/98AudQfRJP/ 

Lien – partie 2 : https://fb.watch/98Ayb7aCfF/ 

Lien – partie 3 : https://fb.watch/98ApgfFcM0/ 

 

Image1

  Image2

 

  • Podcast « Migra'Talk » du projet Drabzeen Media Academy de l’association IIDebate

Au vu des dernières actualités se produisant dans la région de Sfax (taux des naufrages, des départs et des débarquements vers les côtes de la région, tensions sociales entre les communautés, discours de haine contre la communauté migrante,…), une équipe de jeunes faisant partie du « Drabzeen Media Academy » sous l’association « IIDebate » a lancé une série de vidéo-podcast nommée « Migra’Talk ». L’objectif est de fournir un espace d’échange et de débat entre différents acteurs impliqués : citoyen.ne.s Sfaxien.e.s, migrant.e.s, représentant.e.s de la société civile. Le podcast, d’une durée de 45mns, est enregistré suite à deux coffee talks organisés par l’équipe. Pour le premier épisode, sous la thématique « La coexistence entre communauté migrante et locale à Sfax », le débat s’est déroulé entre deux citoyens Sfaxiens et deux migrant.e.s Subsaharien.ne.s vivant à Sfax autour de la possibilité de la cohabitation entre les deux communautés.

Pour le deuxième épisode, Mr Houssem Chakroun, juriste et président de l’association Innocence, Rihab Abdel Maksoud, activiste de la société civile et Marwa Affes, représentante de Terre d’Asile Tunisie étaient présents pour discuter du « Rôle des ONG dans le quotidien des migrants ».

Podcast 1 : https://fb.watch/9bm8SWSOlz/ 

Podcast 2 : https://fb.watch/9bm7AG210M/ 

 

migra talk  Image3

 

  • Article « Accès à la vaccination anti-Covid19 pour les personnes migrantes en Tunisie – L’urgence d’agir face aux difficultés » par La Presse

Mettant l’accent sur l’accès à la vaccination anti-Covid19 pour les personnes migrantes en Tunisie, Mr Haythem Haouel, un journaliste couvrant des sujets socio-culturels en Tunisie, s’est consacré sur la rédaction d’un article publié en version papier et web dans le journal de La Presse.

L’objectif de cet article est de sensibiliser, d’un côté, les migrant.e.s sur l’importance et la possibilité de se faire vacciner, et de l’autre côté, les institutions publiques et les organismes concernées par l’importance d’inclure la communauté migrante dans la campagne de vaccination. Le journaliste a collecté différents témoignages de migrant.e.s en Tunisie présentant leurs points de vue de la campagne de vaccination sous la responsabilité de l’État tout en soulignant le rôle joué par la société civile sur terrain (TAT, MDM, OIM et By Lhwem) afin de sensibiliser et faciliter l’accès à la vaccination pour les personnes migrantes.

Lien article : https://lapresse.tn/110989/acces-a-la-vaccination-anti-covid-19-pour-les-personnes-migrantes-en-tunisie-contourner-les-difficultes/

Lien témoignages (article annexe) : https://lapresse.tn/110991/entre-interrogations-sur-les-effets-de-la-vaccination-et-la-crainte-de-se-faire-epingler-divers-avis-personnels/

 

Image4   Image6

 

Ce soutien financier et technique s’inscrit dans le cadre du projet « Accès aux Droits pour les Personnes Etrangères Vulnérables » (ADPEV), au sein du programme « Amélioration du fonctionnement de la performance et de l’accès à la justice en Tunisie (AP-JSUT) » et qui est co-financé par l’Union européenne et le Conseil de l’Europe, et mis en œuvre par ce dernier. L’objectif général du projet est l’amélioration de l’accès à l’information pour les personnes migrantes en situation de vulnérabilité et de marginalisation. En particulier, son troisième volet prévoit de disséminer une information juridique de manière pédagogique et accessible à tou.te.s (migrant.e.s et acteurs concernés) via les administrations, les associations et les médias tunisiens et communautaires.